« Avant nous ne pouvions pas savoir si une femme enceinte est atteinte du VIH Sida, mais maintenant nous avons la possibilité non seulement de le savoir, mais aussi et surtout de préserver le bébé de toute contamination au VIH. »  témoigne Kakule Kakwanza, l’infirmier qui dirige le centre de santé de Busumba. 

Depuis que HEAL Africa a installé dans sa structure un programme de prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant(PTME),  Kakwanza accueille désormais des nombreuses femmes enceintes qui acceptent de se faire dépister volontairement. « Rien qu’en ce mois de janvier 2013,  sur 76 femmes qui ont été vues aux consultations pre-natales, 72 ont acceptées volontairement de se faire dépister. »   affirme l’infirmier titulaire de l’unique centre qui offre des soins de santé aux habitants du village de Busumba. Ce village de quelques centaines d’habitants se situe au dessus des petites collines dans une zone très peu accessible du territoire de Masisi, à quelques 100 km de la ville de Goma, à l’Est de la République Démocratique du Congo.

HEAL Africa y apporte les tests de dépistage du VIH, les  médicaments antirétroviraux pour prévention de  la transmission du VIH de la mère à l’enfant, les médicaments contre les infections opportunistes ainsi que les consommables comme les seringues, les coton, les tubes. L’organisation appui aussi  le  renforcement des capacités ainsi que la prise en charge du personnel médical au sein de la structure sanitaire.

Le centre de santé de Busumba est l’un des 6 structures sanitaires soutenues par HEAL Africa dans le cadre du  PTME et de la prévention aux infections sexuellement transmissibles( IST) dans les zones de santé de Mweso et Kirotshe en territoire de Masisi. 

L’insécurité permanente dans cette région contrôlée par une multiplicité des groupes armés, ainsi que les déplacements des populations font à ce que des nombreux habitants sont en permanence exposés à des multiples infections, notamment au VIH Sida.

 «  Nous devons tous nous engager dans le village, chacun à son niveau,  pour encourager les femmes enceintes d’aller se faire examiner gratuitement au centre de santé » expliquent un des superviseurs médicaux  de HEAL Africa dans une réunion avec les leaders locaux. Hilaire Lugaba parcourent différents villages de Masisi  pour sensibiliser les responsables civiles et militaires de s’impliquer dans la lutte contre le VIH sida.  « Dites à la population qu’elle a le choix entre l’abstinence, la bonne fidélité, et l’utilisation correcte et systématique des préservatifs » ajoute-t-il dans son message clé.

A travers des activités sportives, des émissions radio, des conseils des mobilisateurs communautaires, HEAL Africa organise aussi des séances de sensibilisations pour amener la population à adopter des comportements responsables  pour mieux se protéger de la contamination au VIH.  « Nous pensons qu’en mobilisant ainsi toute la communauté, nous allons contribuer à atteindre l’objectif du millénaire, qui veut qu’il n’y ait plus de nouvelle infection au VIH d’ici 2015 »  rassure Hilaire Lugaba.