Fixation pancarte par le Maire et Dr Jo.

Le 26 juillet 2013 HEAL Africa, ses partenaires et des autorités de Goma ont défilé pour célébrer l’arrêté  du Maire de Goma rebaptisant une rue « rue LYN LUSI », Cofondatrice de l’ONG. Il s’agit de l’arrêté urbain n 3072/02IB719/M.G daté du 11 Juillet 2013.

La marche a suivi la rue nouvellement baptisée, longue de près de  2 kilomètres (du rond-point  de l’espoir (BDEGL)  au carrefour  dit INSTIGO), pour se terminer devant HEAL Africa où l’évènement a continué avec des échanges, danses et témoignages.

QUEL MOTIF POUR CE NOUVEAU NOM?

Tout traduit la reconnaissance des œuvres de Madame Lyn LUSI, cofondatrice de HEAL Africa.

De nationalité anglaise, Lyn  arrive en RDC à l’âge de 20ans en tant qu’institutrice et missionnaire d’une église baptiste et elle épouse le Docteur congolais KASEREKA MUHINDO LUSI Jonathan, avec qui elle passera 42 ans. Sa vie se caractérise par la réalisation d’une multitude d’œuvres caritatives bénéfiques aux plus vulnérables, spécialement ceux de l’Est de la RDC.

Passionnée et soucieuse de vivre au côté des patients et de guérir et développer les communautés,  Lyn cofonde HEAL AFRICA (Santé Education Action Communautaire Leadership) en 2000. Par le biais de cette organisation, elle rendra espoir à des milliers de personnes en RDC affligées par les guerres à répétition.

Des femmes violées, rejetées ont retrouvé leur place dans leurs communautés, des enfants sans assistance ont  reçu l’affection… « Orpheline de père et de mère, j’ai été abandonnée  enfant… de mon lieu de naissance (province orientale) jusqu’à Goma où Lyn est devenue ma mère, elle m’a scolarisée pendant son vivant et après son départ ses actions se poursuivent dans ma vie, même jusqu’à ce jour » a témoigné  Jeannette, une fille de 17 ans.

Le 17 mars 2012, un cancer donnera l’occasion a Lyn Lusi de quitter ce monde pour un monde meilleur dont elle parlera avec joie, espérance et curiosité jusqu’à sa dernière minute.

L’héritage de Lyn Lusi se fait et se fera ressentir au travers de l’œuvre continue de HEAL Africa. Un homme du nom de Roberto a témoigné: “ pendant la guerre entre les M23 et les FARDC à Goma en novembre 2012, ma fille avait été atteinte par une balle à l’abdomen, à HEAL Africa le cas était compliqué il s’est averé imperieux de transférer la petite en déhors de nos frontières… je n’avais rien à payer, HEAL Africa a tout supporté et maintenant ma fille est en bonne santé à ma grande surprise“.

DES ŒUVRES INNOMBRABLES…

16 mois après la disparition de Lyn Lusi le Maire de la ville, KUBUYA NDOOLE Nasson a exécuté “l’injonction du gouverneur de province“  lui demandant de faire de ce personnage un monument dans le Nord kivu, consacrant en son nom  toute une avenue dans le chef-lieu de la province.

« Il est rare de trouver une personne quitter la joie pour venir vivre avec les misérables pendant beaucoup d’années » a insisté Monsieur Nasoon KUBUYA, Maire de la ville ajoutant : personne ne peut nier les œuvres nous laissées par Lyn LUSI.

Les œuvres initiées par Lyn au travers de HEAL AFRICA sont un hôpital de niveau tertiaire, et une conception holistique de développement communautaire par le biais de projets multiples. Les actions de HA se retrouvent aujourd’hui dans 6 provinces de la RDC.